© Le contenu appartient à Nadda's -  Webmagazine Lyon - depuis 2018 

Please reload

Posts Récents

Tendances accessoires printemps-été 2019

June 23, 2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Pourquoi les gens insultent-ils?

11/10/2018

 

Il nous est déjà tous arrivé de nous faire insulter sans raison.  Mais est-ce que vous vous êtes déjà demandé pourquoi les gens insultent-ils? Hormis leur flagrant manque d’intelligence et d’éducation, qu'est-ce que cela leur apporte réellement? 

 

Sale noir, sale arabe, enculé, pédé, salope : Toutes ces insultes visent des personnes différentes, mais elles ont toutes quelque chose en commun: elles cherchent à exclure une certaine catégorie de personne de la société elle-même. Les insultes sont souvent adressées à une personne en particulier, pourtant l’insulte même ne porte pas sur sur la personne visée, mais sur un trait déterminé de sa personnalité qu’elle ne peut pas nier : son origine, sa religion, son sexe, son orientation sexuelle. 

 

L’insulte trouve son origine dans le système dominant/dominé de la société : l’homme est considéré comme supérieur à la femme, alors quand on insulte un homme, on va lui attribué des caractères féminins, ou chercher à toucher sa virilité par des insultes telles que « pédé, tapette, gonzesse ». Pourtant quand on insulte une femme, jamais on utilisera des termes masculins. Et pourquoi? Car cela ne sera pas considéré comme insultant. On utilisera alors ce qu’il y a de « pire » chez une femme, et sera donc traité de pétasse, de pute, ou de salope. 

 

Les insultes racistes fonctionnent de la même manière. Le sale arabe, sale juif ou sale noir sortent de la bouche de personnes qui ne sont pas concernées par ces traits de personnalité. Le « sale » est rajouté pour donné un sens péjoratif à un trait de caractère qui ne l’est pas de base : dire qu’un arabe est un arabe n’a rien d’insultant, donc le « sale » ou « de merde » est rajouté à la suite. C’est toujours le même système, la personne qui insultera ainsi voudra que l’insulté se sente exclu, qu’il est honte de ce trait de personnalité qui fait de lui une minorité par rapport à l’ensemble de la société. 

 

Quand les insultes ne sont pas sexistes ou racistes, elles visent l’humain lui même. On va chercher à exclure l’insulté de la catégorie même d’humain, en le traitant de malade, de taré, d’handicapé. ... 

 

Qu’est-ce que tout cela apporte à la personne qui insulte en plus de blessé l’insulté? Et bien l’insultant se sent valorisé, il se sent à sa place car il n’appartient pas à cette catégorie sociale qu’il vient de rabaissé : en insultant un autre homme de gonzesse, il se sent lui plus viril, en insultant une personne de couleur de peau différente de la sienne, il se sent bien dans son corps de blanc. Il a la nette impression de rentrer dans les normes, dans ce qui est apprécié par la société car ne faisant pas partie de cette minorité qui constitue pour lui une anormalité. 

 

Un besoin de valorisation, un besoin de domination.

 

Au final, ce n’est même pas la personne insulté qui a provoqué chez l’autre cette envie d’insulte, c’est en réalité un besoin interne à la personne de l’insultant, un besoin de valorisation, un besoin de domination. 

 

En réalité, chaque comportement est le reflet de ce qu'il se passe à l'intérieur de lui-même et jamais en raison de ce quelque chose qui se passe autour de lui. C'est pourquoi il est important de s'épanouir personnellement, afin de ne pas devenir une de ces personnes négatives ayant le besoin de rabaisser les gens pour se sentir bien. 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square