© Le contenu appartient à Nadda's -  Webmagazine Lyon - depuis 2018 

Please reload

Posts Récents

Tendances accessoires printemps-été 2019

June 23, 2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Jane the Virgin, une vision moderne de la maternité

01/20/2018

 

Les séries venues d'Amérique latine genre Télénovas permettent aux producteurs des scènes complètements décalées et délirantes, et Jane the Virgin ne fait pas exception à la règle ! La série raconte l’histoire de Jane, une jeune fille de 23 ans ayant fait la promesse à sa grand-mère de se préserver pour le mariage. Elle tombe rapidement enceinte suite à une insémination accidentelle : voilà le topo du début, le décor planté lors du premier épisode.

 

Vous avez dit décalés et délirants ?

 

Si l’histoire semble très éloignée de la réalité, cette série a l’avantage de montrer une image plutôt réaliste de la maternité d’aujourd’hui avec les plus beaux et les pires moments qu’elle implique. Elle permet aussi d'améliorer l'image de la mère célibataire, qui a souvent une connotation péjorative dans la société actuelle. Dans la série elles ne sont pas en reste : trois mères célibataires de trois générations différentes sont présentes et chacune avec un caractère, une personnalité et une situation bien différente: Alba, très religieuse, elle a élevé seule Xiomara suite au décès de son époux, puis Xiomara, femme sexy aimant profiter de la vie, qui tombe enceinte de son petit ami lorsqu’elle n'a que 16 ans, puis Jane, jeune fille brillante, très organisée et très sérieuse, inséminée par accident, une erreur qui lui gâche son plan de vie parfait. 

 

Ce qui ressort de ces relations, c’est tout d’abord un amour démesuré pour leurs enfants, ces mes donneraient tout pour eux, mais aussi un soutien entre elles indéfectibles malgré leurs différences.  

 


Il y aussi Petra, l’ex femme de Rafael, qui donne naissance à des jumelles après s’être inséminée elle même par la semence de son ex mari dans le but de le récupérer (des scénarios délirants, je vous l'avais dit !)...

Son personnage présente une autre facette de la maternité, puisque celle-ci ne dispose pas du même soutien que Jane et semble un peu perdue, voire même ne pas être destinée à ça. Elle va d’ailleurs souffrir de dépression post partum, un genre d’événement dont on évite de parler car cela ferait passer la femme pour une mauvaise mère alors qu’en réalité de nombreuses jeunes mamans en souffrent. 

Le show met en avant tous les aspects de la maternité. En plus des traditionnelles scènes d’échographie dont on a l’habitude dans les série, on voit bien d’autres aspects, comme le choix compliqué de faire une amniocenthèse afin de savoir si son bébé est trisomique ou non avec le risque que comporte une telle opération, la souffrance de l’allaitement à concilier avec l’envie de donner le meilleur à son enfant, la difficulté de concilier poursuite d’un rêve ambitieux (devenir écrivain) et son rôle de jeune maman, et la culpabilité que cela engendre en même temps. L’épreuve du sommeil de l’enfant avec l’essai de nouvelles méthodes innovantes dont regorge internet, pour finalement constater qu’il n’y a rien de mieux que la manière traditionnelle qui consiste à laisser le bébé pleurer jusqu’à qu’il s’endorme ainsi que les débats sur l’éducation de celui-ci puisque Jane est issue d’un milieu moyen et multiculturel alors que le père de l’enfant est un « blanc privilégié ». Voilà quelqu'unes des richesses de cette série

 

 

Au delà du bébé, la série se centre aussi sur la femme en elle-même.

 

Jane a besoin de se redécouvrir, de réapprendre à se connaitre suite à cet accouchement car elle prend conscience que sa vie et sa personnalité ont changé maintenant qu’elle est mère et que c’est quelque chose qu’elle ne peut pas nier. 

La série ne manque pas d’une bonne dose de mignonnerie non plus, avec le premier sourire de Matéo, ses premiers pas et ses nombreuses bêtises. 

 

Ce show fait ce qu'aucune série n’a fait, elle reflète une image réelle de la maternité

 

et non juste les aspects positifs et joyeux que comportent l’arrivée d’un enfant, et cela fait du bien dans un monde où l’on cherche toujours à donner la meilleure image de soi, et où l’on est sans cesse en comparaison avec les autres. Rien que pour ça, la série mérite selon moi les nombreuses récompenses qui lui on été décernée. 

 

Si vous connaissez la série, n'hésitez pas à partager vos avis et nous dire ce que vous avez pensé de cette critique :). 

 

Bonne journée, 

 

Yesmine.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square